4 façons de prévenir l’hystérectomie. » Mémoire de maîtrise, Département d’obstétrique et de femmes, Université Sohag

Amira Hosny | 0 | 86 | 12:11 pm lundi 15th janvier 2024 | Nouvelles |

4 façons de prévenir l’hystérectomie. » Mémoire de maîtrise, Département d’obstétrique et de femmes, Université Sohag

Le Département d’obstétrique et de gynécologie de la Faculté de médecine humaine de l’Université de Sohag a assisté à la discussion d’un mémoire de maîtrise intitulé « Évaluation des différentes méthodes chirurgicales utilisées dans le traitement conservateur en cas de placenta accreta à l’hôpital universitaire de Sohag », présenté par le chercheur Abdullah Ahmed. Refaat, médecin résident au département d’obstétrique et de gynécologie de la faculté de médecine de l’université de Sohag, dans la salle Dr Mahmoud Riad de l’ancien hôpital universitaire de Sohag.
Le Dr Hassan Al-Numani, président de l’université, a déclaré :
L’université cherche continuellement à valoriser la recherche scientifique en s’appuyant sur des chercheurs distingués, ce qui conduit à élever son rang dans les classifications locales et internationales, et encourage les chercheurs à travailler de manière créative et à développer les connaissances et l’innovation. Il a remercié les comités pour la supervision et l’évaluation des thèses. félicitant le chercheur pour son excellence dans le choix du sujet de recherche, qui s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de l’université dans le domaine de la recherche scientifique et liant la recherche scientifique aux enjeux sociétaux importants, notamment la question démographique.
Pour sa part, le Dr Magdy Al-Qadi, doyenne de la Faculté de médecine humaine, a déclaré que cette étude est unique dans l’évaluation des différentes méthodes chirurgicales utilisées dans le traitement conservateur des cas de placenta accreta, soulignant que des études antérieures recommandaient l’hystérectomie dans les cas du placenta accreta, en raison du saignement important qui en résulte, extrêmement dangereux pour la vie de la mère et du fœtus, ajoutant que le comité a approuvé l’acceptation de la thèse en vue de passer les examens de deuxième partie du master dans la spécialité d’obstétrique et de gynécologie.
Pour sa part, le chercheur Abdullah Ahmed Refaat a souligné que l’étude s’est concentrée sur le traitement conservateur et inclut toutes les méthodes chirurgicales visant à préserver l’utérus, pour remplacer l’hystérectomie par de nombreuses méthodes chirurgicales différentes qui ont été utilisées avec succès pour préserver l’utérus en utilisant 4 méthodes, dont tamponnade cervicale et points de suture Compression longue, retrait de la partie adhérente, combinaison de tamponnade cervicale et de retrait de la partie adhérente.
Il est à noter que le comité de supervision de la thèse a été formé par le Dr Abdo Saeed Ait Allah, professeur d’obstétrique et de gynécologie, Faculté de médecine, Université de Sohag, le Dr Magdy Abdel Rahman Mohamed, professeur adjoint d’obstétrique et de gynécologie, Faculté de médecine, Sohag. Université, tandis que le comité de discussion et d’évaluation de la thèse était composé du Dr Safwat Abdel-Rahman Mohamed, professeur d’obstétrique et de gynécologie, Faculté de médecine, Université d’Assiout, « discutant externe », du Dr Abdo Saeed Ait Allah, professeur d’obstétrique. et de gynécologie, Faculté de médecine, Université de Sohag, « Sur les superviseurs », et Dr Salah Rushdi Ahmed, Professeur d’obstétrique et de gynécologie, Faculté de médecine, Université de Sohag, « Discutant interne »